Essayer IDEA

Comment l’analyse donne une vue d’ensemble de l’audit

De Mike Martin

 

Les auditeurs internes s’appuient sur l’échantillonnage statistique pour tirer des conclusions sur les grands ensembles de données depuis des dizaines d’années. L’échantillonnage a été largement adopté, parce qu’il permet aux auditeurs de rassembler suffisamment de preuves pour formuler une opinion et détecter les erreurs ou la fraude potentielle sans dépenser les ressources requises pour passer au crible des quantités considérables de transactions et de renseignements. 

 

Mais l’échantillonnage peut être imparfait, parce qu’il suppose que les ensembles de données échantillonnées sont représentatifs de l’ensemble des données, ce qui n’est pas toujours le cas. Les erreurs causées par la taille, la conception de l’échantillon ou des variables inattendues sont un risque.

 

Aujourd’hui, les auditeurs internes qui cherchent à réaliser des audits de qualité accrue n’ont pas à s’inquiéter de prendre un temps extravagant pour examiner un nombre énorme d’opérations financières ou de concevoir l’échantillon de données parfait pour détecter les tendances et les exceptions. 

 

Ils peuvent dorénavant utiliser un logiciel d’analyse de données pour dresser un tableau complet et exact de l’ensemble des opérations et des processus de leur organisation, ce qui leur permet de repérer plus précisément les risques, les tendances et les activités frauduleuses potentielles. 

 

« L’analyse des populations complètes est vraiment l’avenir de l’audit interne », estime Harold Silverman, directeur principal de l’audit interne de l’Institut des auditeurs internes (IIA), une association professionnelle internationale qui défend et forme les auditeurs internes et leur fournit des normes, des conseils et des certifications. 

 

« Elle est nécessaire à une fonction d’audit interne vraiment mature, parce qu’elle permet d’obtenir de meilleurs audits et que les résultats des audits trouvent un meilleur écho auprès des principales parties prenantes ».

 

Les auditeurs internes reconnaissent de plus en plus l’importance de l’incorporation de l’analyse à leurs audits, note M. Silverman. Dans une enquête à venir intitulée Le pouls de l’audit interne en Amérique du Nord, l’association a demandé aux répondants comment ils dépenseraient une augmentation de budget imprévue. Le deuxième résultat, après le personnel supplémentaire, était la technologie. De ceux qui ont choisi la technologie, 68 % ont dit qu’ils dépenseraient le budget dans un logiciel d’analyse de données. 

 

« Pour moi, cela indique deux choses, croit savoir M. Silverman. Premièrement, on assiste à la reconnaissance, même par ceux qui ne possèdent pas de logiciel d’analyse de données, qu’il s’agit d’un outil qu’ils veulent avoir. Deuxièmement, pas assez d’auditeurs possèdent un logiciel d’analyse de données, parce que s’ils en avaient déjà un, ils ne dépenseraient pas un budget supplémentaire à cet effet. »

 

Avantages d’un logiciel d’analyse

 

Un logiciel d’analyse apporte plusieurs avantages aux auditeurs internes qui cherchent à approfondir l’information sur les opérations et les données de leur organisation, par exemple :

 

  • Le sondage d’ensembles complets de données permet aux auditeurs de réaliser davantage d’audits rigoureux et de facilement repérer les ensembles de données inhabituels.
  • La production d’un nombre supérieur de résultats modulaires au moyen de l’application de la technologie de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage machine.
  • L’intégration des données de plusieurs sources, permettant aux auditeurs de générer de nouveaux renseignements.
  • La création de visualisations axées sur les données, qui simplifie la détection des habitudes, des tendances et des observations aberrantes.
  • La définition de pistes d’audit claires qui peuvent être analysées à tout moment.

 

Bien qu’un logiciel d’analyse transforme certains des processus d’audit, il complète, mais ne remplace pas, l’audit traditionnel. Il demande tout de même des auditeurs qualifiés et compétents capables de comprendre le contexte des processus opérationnels, de tirer des conclusions à partir des données et d’interpréter les résultats pour l’équipe dirigeante et le conseil. 

 

Amélioration de la qualité des éléments probants

 

Comment les auditeurs des états financiers utilisent-ils l’analyse ? Selon un rapport de 2019 intitulé Regard sur l’utilisation de l’analyse de données par les auditeurs au Canada des Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), l’objectif principal des auditeurs qui utilisent l’analyse est d’améliorer la qualité des éléments probants obtenus pour étayer l’opinion de l’auditeur.

 

Les domaines les plus courants dans lesquels les participants appliquent l’analyse sont les suivants :

 

  • Analyse des entrées de journal pour détecter les attributs inhabituels
  • Schématisation des processus utilisant les journaux des transactions pour trouver, par exemple, les étapes manquantes ou les processus en cas de panne
  • Double ou triple rapprochement d’aspects des ensembles d’opérations comme la paie, ou d’aspects d’un ou de plusieurs ensembles d’opérations liés aux achats, aux comptes créditeurs et aux décaissements
  • Analyse du solde du compte du grand livre général
  • Numérisation de populations de données pour divers attributs (recherche d’éléments importants, inattendus ou en double)
  • Analyse des échéances (examen de la durée pendant laquelle des comptes clients, des comptes fournisseurs, des prêts, etc. ont été en souffrance)
  • Analyse de l’attrition (p. ex., changements du nombre de clients et des montants dus; changements dans les articles en stock)

 

Le rapport a trouvé plusieurs avantages offerts par l’analyse, comme l’amélioration de la détection et de l’évaluation des risques d’inexactitude importante, la possibilité de donner à la direction de l’information utile, car l’analyse permet aux auditeurs d’appréhender les populations entières de données, et la possibilité de proposer au comité d’audit de l’information utile issue de l’audit, tout en satisfaisant les attentes des parties prenantes. 

 

Le rapport fait remarquer que l’utilisation de l’analyse augmente parmi les auditeurs et que de nombreux grands cabinets continuent à faire des investissements importants dans la technologie, la formation et d’autres formes de conseils. Cela indique que l’analyse sera un facteur clé pour améliorer la pertinence et la valeur de l’audit des états financiers et pour continuer à améliorer la qualité de l’audit. Il conclut en encourageant les auditeurs à continuer à apprendre l’analyse, pour s’assurer qu’ils ont la formation nécessaire pour utiliser l’analyse dans leurs audits et trouver de nouvelles manières de profiter de ses capacités. 

 

M. Silverman de l’IIA estime que les auditeurs internes doivent commencer à travailler davantage avec des populations entières de données dans tous les domaines, parce que les chefs d’entreprise dont ils relèvent sont habitués à travailler avec des ensembles de données complets. 

 

« Je pense, pour que les auditeurs internes soient pertinents pour les parties prenantes, les membres du conseil et la haute direction, qu’ils doivent fournir rapidement des populations de données entières et des évaluations. Et cela n’est possible qu’en utilisant l’analyse et les données correctement ».

Pour découvrir comment l’analyse de données peut améliorer votre processus d’audit, découvrez les capacités du logiciel d’analyse de données IDEA.