Essayer IDEA

Ce qu’il faut savoir sur l’audit en continu

De Paul Maplesden

 

La valeur du processus d’audit est considérable. Dans le meilleur des cas, l’audit offre une vision sérieuse, robuste et impartiale des finances et des opérations d’une entreprise. Ce type d’audit interne manuel est l’un des meilleurs automatismes régulateurs qu’une organisation peut avoir.

 

Il s’agit cependant d’une seule partie de la panoplie d’outils de l’auditeur moderne. C’est là qu’intervient l’« audit en continu », une approche de l’analyse de données complémentaire, qui peut combler certaines lacunes d’une approche de l’audit interne plus traditionnelle.

 

Inconvénients et limites des audits conventionnels périodiques

 

Bien que l’audit conventionnel soit très utile, il n’est pas parfait :

 

  • les audits proposent seulement un instantané d’une entreprise à un moment donné. Cela signifie que de nouveaux problèmes de l’entreprise peuvent être non détectés pendant de nombreux mois, en fonction de la fréquence des audits.
  • L’audit analyse seulement un sous-ensemble des opérations et de l’information. Si ces points de données ne sont pas représentatifs, il est possible d’oublier des problèmes sous-jacents.
  • Les audits sont très manuels et exigent une main-d’œuvre nombreuse. Cela les rend gourmands en ressources et limite la fréquence et la profondeur de l’audit.
  • L’audit est souvent un long processus qui peut prendre des semaines, voire des mois.

 

L’audit en continu vous aide à régler ces problèmes. Il offre une approche automatisée, axée sur les règles et sur les données, qui répond à certaines lacunes de l’audit conventionnel.

 

Il y parvient en recourant à la technologie de pointe, l’intelligence artificielle (IA) et la science des données pour accélérer le processus. L’audit en continu permet de repérer rapidement les nouveaux problèmes, d’améliorer l’analyse des opérations, d’obtenir une couverture complète, de réduire les ressources nécessaires aux audits et de détecter les changements au fil du temps.

 

L’audit en continu ne remplace pas l’audit traditionnel

 

L’audit traditionnel et l’audit continu sont les deux faces d’une même pièce. L’audit continu doit compléter, et non remplacer, les autres efforts d’audit.

 

L’audit en continu ne peut pas remplacer le sens du jugement et la raison d’un auditeur qui comprend le contexte des processus et peut réfléchir à la manière dont les mesures, les processus et les évaluations sont liés. 

 

La profonde connaissance de l’entreprise d’un auditeur interne est essentielle pour l’audit traditionnel comme pour l’audit en continu.

 

Différences entre l’audit en continu et la surveillance continue

 

La surveillance continue permet à la direction de réagir aux risques qui influent sur son évaluation des risques et ses processus opérationnels, en particulier la sécurité des données. Les entreprises peuvent être capables de détecter les abus et les attaques potentiels avant qu’une violation ait lieu, assurant ainsi la sécurité des données et la conformité à la sécurité.

 

L’audit en continu permet aux auditeurs de faire le suivi de chaque opération et processus d’un système donné de l’entreprise. Les auditeurs internes peuvent maintenant examiner toutes les opérations plutôt qu’un simple échantillon, ce qui leur permet d’avoir plus de renseignements pour soutenir les conclusions liées à la conformité.

 

Avantages de l’audit en continu

 

L’audit en continu utilise la technologie de l’audit interne pour automatiser, examiner et détecter certaines opérations et certains renseignements. Cette technologie peut être entraînée afin de fournir une analyse de données détaillée pour s’assurer que tout fonctionne correctement, faire le suivi des tendances et des observations aberrantes.

 

L’audit en continu permet de bâtir une culture d’entreprise de la surveillance et garantit la conformité aux politiques et aux procédures en tout temps. Il permet aux organisations de détecter les problèmes potentiels plus tôt grâce à la production de rapports automatisée de renseignements critiques.

 

  • L’audit en continu s’appuie sur la technologie de l’audit interne pour rassembler des données de manière constante.
  • On obtient un retour constant sur l’état de l’organisation à tout moment.
  • L’analyse de données approfondie fait apparaître rapidement l’information vitale, et par anomalie, afin que vous sachiez qu’elle est importante.
  • Vous pouvez repérer et régler les risques et les problèmes potentiels de manière précoce, plutôt que de les détecter après qu’ils sont devenus des problèmes critiques.
  • L’audit en continu permet d’examiner l’intégralité des répertoires de données sur les finances, les activités et les opérations, ce qui permet d’avoir une vue d’ensemble élargie.

 

Surtout, l’audit en continu donne une vue proactive des activités de l’entreprise, les dirigeants ont donc plus de points de données à partir desquels prendre des décisions stratégiques informées.

 

L’audit en continu s’appuie sur une technologie d’audit interne solide

 

Ce type d’audit s’appuie sur les meilleures plates-formes logicielles robustes. Les systèmes d’audit en continu rassemblent, traitent et analysent rapidement de grandes quantités de données. Cela exige une intégration approfondie aux systèmes transactionnels et aux entrepôts de données.

 

La technologie d’audit en continu doit également comprendre des tableaux de bord et des rapports puissants qui permettent aux auditeurs et à d’autres parties prenantes de l’entreprise de facilement comprendre les résultats.

 

Ce type de technologie d’audit interne exige également de l’entraînement et une modélisation par le biais de règles et d’approches d’audit.

 

Trois approches des règles d’audit en continu

 

Il existe de nombreuses façons d’adapter la technologie d’audit interne pour les audits en continu. L’essor de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage machine signifie que les auditeurs peuvent tirer avantage d’algorithmes sophistiqués prêts à être utilisés.

 

Mais il est également très utile d’entraîner votre plate-forme d’audit sur vos propres règles. Vous pouvez personnaliser la saisie, le traitement, l’analyse de données, les sorties et les rapports. Cela vous donnera un aperçu général et vous permettra d’explorer le détail des domaines critiques pour repérer précocement les risques et les problèmes.

 

Voici trois éléments à utiliser pour raffiner l’audit en continu :

 

Cases à cocher Oui/Non : Utilisez ces cases à cocher pour obtenir des réponses simples, binaires. Cela vous aide à déterminer si vos contrôles fonctionnent correctement et si vos opérations sont traitées de la bonne manière – tant dans les systèmes originaux que lorsqu’elles sont analysées par votre technologie d’audit interne.

 

Observations aberrantes : Les auditeurs peuvent définir les points de données de base et seuils pour la saisie des opérations, les sorties et le traitement. La plate-forme analyse ensuite les données et produit un rapport sur les opérations problématiques par anomalie. Cela permet de détecter facilement les risques et les problèmes, et vous pouvez régler la sensibilité de la production de rapports et les décisions qui suivent.

 

Tendances : Cases à cocher Oui/Non, et l’analyse des observations aberrantes analyse seulement les opérations isolées et indépendantes. L’analyse des tendances approfondit ce qui précède, en cherchant les changements au fil du temps dans l’ensemble de données entier. Cela permet d’analyser les habitudes, de repérer les petits changements qui, cumulés, montrent que quelque chose de plus important est en train de se passer.

 

La plate-forme d’audit IDEA de Caseware offre le meilleur audit en continu de sa catégorie

 

L’analyse de données transforme l’horizon de l’audit. Lorsque vous analysez des données dans le cadre d’un audit en continu, IDEA vous aide à détecter la fraude, à repérer les exceptions et à faire le suivi des tendances et des habitudes.

 

« Grâce à la création de scripts et à l’automatisation de l’analyse qui en résulte, IDEA nous a beaucoup aidés à améliorer l’efficacité de nos activités d’audit en réduisant la manipulation et l’analyse manuelles de bases de données volumineuses et en nous permettant de mieux répartir nos ressources et notre temps. En seulement quelques clics de souris, nous pouvons extraire les rapports d’opérations pour les examiner.

 

Parmi les exemples de scripts que nous avons créés, mentionnons les paiements en double, les paiements versés à des fournisseurs inactifs, les opérations de paiement utilisant des termes douteux prédéterminés et les écritures de journal reportées à des heures étranges. » – Anne Duprat, Gildan Activewear 

 

Le logiciel d’analyse de données IDEA est une solution d’analyse de données complète, puissante et facile à utiliser, conçue par des spécialistes de l’audit. Grâce à une interface moderne et intuitive et à des fonctionnalités analytiques avancées, IDEA accélère l’analyse de données, propose une expérience conviviale et permet d’obtenir des renseignements approfondis de manière rapide et rentable afin de prendre des décisions éclairées.

 

Les fonctionnalités solides d’IDEA vous permettent :

 

  • d’analyser toutes les opérations afin de découvrir les exceptions, où qu’elles se trouvent; 
  • d’automatiser l’analyse afin de repérer rapidement les risques et les problèmes et d’empêcher de futurs problèmes;
  • d’importer facilement des données, comme des feuilles de calcul, des exportations de base de données, des entrepôts de données, des comptabilités, des progiciels de gestion intégrés et des applications pour les déplacements et les dépenses;
  • de raffiner les règles de l’audit en continu afin d’obtenir les résultats et les renseignements qui permettent d’avoir des contrôles solides et de prendre des décisions d’affaires.

 

Communiquez avec nous dès aujourd’hui pour découvrir comment IDEA peut révolutionner vos processus d’audit en continu.

 

Paul Maplesden est un écrivain professionnel qui crée des guides très documentés, spécialisés et approfondis sur les affaires, la finance et la technologie. Il aime aborder des sujets complexes et les vulgariser afin qu’ils soient faciles à comprendre. Il peut citer « The Princess Bride » et croit que le secret pour bien écrire est le thé Earl Grey.